Pistolet Modèle An XIII de la manufacture Impériale de Tulle.

Platine gravée Mre Imple de Tulle, poinçonnée du C étoilé dans un écu du contrôleur.

Le canon est daté 1813, côté gauche et poinçonné A.G dans une barrette. Côté droit il est marqué E.F, pour Empire Français. La queue de culasse est gravée Mle An13 en lettres cursives.

Toutes les garnitures sont poinçonnées du C étoilé du contrôleur (vraisemblablement J-Baptiste Cazamajou, nommé à Tulle en 1811), y compris le bois près de la queue de culasse et la baguette. 

Toutes les têtes de vis comportent deux points frappés au pointeau.

Le très beau macaron de crosse porte au centre les lettres EF et est daté d'aout 1813. Il porte le A de l'inspecteur Aÿmar nommé à Tulle en 09/1811 et le C du contrôleur.

Ce pistolet est en excellent état. Les marquages sont homogènes. Le bois n'a jamais été touché et conserve une superbe patine.

N.B : il n'est pas fréquent de trouver des An XIII de la manufacture de Tulle.

VENDU

Revolver à broche Lefaucheux, ayant appartenu au Baron Haussmann.
Il est présenté dans son coffret nécessaire plaqué de palissandre, marqueté d'argent, et portant le monogramme GEH, pour Georges, Eugène HAUSSMANN, surmonté d'une couronne de baron.
L'intérieur est gainé de velours cramoisi portant la mention "Lefaucheux - Paris" en lettres argentées.
Le coffret est complet de son tournevis, de sa baguette de nettoyage, de sa boîte à graisse. Un des deux logements contient encore une vingtaine de cartouches à broche.
Le coffret est lui-même dans sa valisette de transport en peau de porc de couleur fauve.
Le revolver conserve son poli et l'intégralité de son bleu d'origine. La carcasse et le barillet sont élégamment gravés de filets. Il porte le numéro 6930.
Le dessus du canon porte la mention "Lefaucheux à Paris" et en lettres d'or le monogramme GEH sous couronne de baron.
La crosse est en ébène finement quadrillée.
Il s'agit d'une pièce historique, en excellent état de conservation, accompagnée de l'annonce de la vente aux enchères au cours de laquelle la succession du Baron et de la Baronne Haussmann a été liquidée, le 3 avril 1892.
Georges, Eugène HAUSSMANN (né le 1er janvier 1809, mort le 1er janvier 1891) : Il est nommé Préfet de la Seine en 1853 par l'Empereur Napoléon III avec mission de moderniser Paris. Sous sa direction la ville passe d'un état moyenâgeux à la modernité en seulement 17 ans : création de larges boulevards, d'immeubles uniformes et lumineux, de 600 kilomètres d'égouts, de 175 kilomètres de voiries, de parcs et d'espaces verts. Il fait de Paris la capitale, que le monde entier nous envie aujourd'hui.
Eugène LEFAUCHEUX (né le 14 septembre 1832, mort le 24 mars 1892 ) : célèbre armurier influencé par Samuel Colt, dont il a fait connaissance au salon de Londres. Il dépose son premier brevet le 15 avril 1854 (brevet 019380) qui donnera naissance à son fameux revolver à broche « modèle 54 ». La gloire et la reconnaissance arrivent avec la signature et la vente partielle de son brevet du 15 avril 1854 à la Marine française le 8 mai 1858.

VENDU

Très beau fusil de chasse à doubles canons juxtaposés et doubles platines à silex, signé de Claude Rey arquebusier à Bordeaux.
Canon bleuis et dorés portant la mention "Canon tordu".
Platines à chien à col de cygne finement gravées l'une gravée "Rey", l'autre "Bordeaux".
Toutes les garnitures sont en argent massif magnifiquement ciselées de trophées, de symboles cynégétiques et d'animaux.
La crosse est de noyer choisi quadrillée et sculptée.
Arme de grande qualité et d'excellente facture. Longueur 1,28 m.

Prix :15500 €

Mousqueton de Cavalerie Modèle An IX du premier type de la manufacture de Maubeuge, caractérisé par la batterie à retroussis, la sous-garde entièrement en laiton et les battants de bretelle sans rosette.
Platine marquée Maubeuge Mafre Nale en lettres cursives, poinçon M de May Louis-François, contrôleur à Maubeuge de 1793 à 1808.
Queue de culasse marquée M an 9 en lettres cursives.
Canon : pan gauche daté X pour an X et poinçonné du M du contrôleur May.
Toutes les garnitures poinçonnées du M de May y compris la baguette.
Bois : macaron de crosse daté F AN X, pour Fructidor ou Frimaire an X, cheville R.F, portant les initiales St M de Saint Martin de Tuffet inspecteur de 1802 à 1803 et M du contrôleur May.
Ce mousqueton du 1er type est rare, surtout dans cet état, car remplacé dès l’an XIII.

VENDU

Paire de petits pistolets à l'écossaise de Boutet et Fils à Versailles.
Coffres finement gravés de différents volatiles sur les côtés. Le dessous des coffres, formant sous-garde, est décoré d'urnes et de feuillages Les sous-gardes sont numérotée 333. Chiens à col de cygne. Bouton de sécurité sur le dessus.
Canons ronds décorés de guirlandes de feuillages, gravés "Boutet et Fils Versailles" en lettres cursives. L'un des pistolets est numéroté 1, l'autre 2.
Crosses en ébène, finement quadrillés, à calotte plate, ce qui est rare.
Compte-tenu du marquage, cette paire peut être datée des environs de 1810.
Nicolas Noël BOUTET (1761-1833) : arquebusier du Roy, puis Directeur de la Manufacture de Versailles, de l'An II à 1818. Il produisait des armes blanches et à feu, surtout celles de récompense, d'honneur et de grand luxe. Il acquit une immense renommée internationale pour la qualité d'exécution et l'originalité de sa production. Il ouvrit à Paris un dépôt de la Manufacture, au 1236 rue de la Loi (rue de Richelieu) en l'an XI, puis au 87 rue de Richelieu en 1807. Il essuya de graves revers financiers à la Restauration, et il se retrouva arquebusier privé, au 23 rue des Filles Saint-Thomas, de 1823 à 1831. Il eut un fils, Pierre Nicolas (1786-1816), qui fut brièvement associé à son activité ; c'est pourquoi des armes de l'entreprise Boutet portent la signature BOUTET & FILS.

VENDU

Possibilité d'acquérir en lot les trois types de carabines de Versailles, dont la rarissime carabine Modèle 1793 attribuée à la marine.

VENDU