• Alain Baudot-Visser marchand d'armes anciennes, reconnu en France et en Europe depuis plus de 50 ans, fournit les plus grands collectionneurs.

    Il est devenu Expert Agrée du Syndicat des Experts Professionnels en Œuvres d'Art depuis 1991.

    Passionné depuis son enfance par les armes et l'histoire s'y rattachant, il s'est spécialisé en armes anciennes, souvenirs historiques et militaria du début 18ème jusqu’à la fin du 19ème siècle, principalement la période du 1er Empire.

    En sa qualité d'Expert, Alain Baudot-Visser se déplace sur demande dans toute l'Europe, mais également recherchera pour vous des objets spécifiques, tels que très belles paires de pistolets, fusils, tableaux militaires, bronzes, coiffures et cuivreries.

    Toutes ces armes anciennes ou objets militaria vous seront vendus avec leur certificat d'authenticité, garantissant leur valeur, leur origine et leur époque.

  • Depuis plus de 40 ans, Alain Baudot-Visser s’est toujours fixé un cadre de conduite dans l’exercice de son expertise d’antiquaire de pièces et d’armes de prestige.

    Alain Baudot-Visser s’interdit l’utilisation de toute photo de pièces dont il n’a ni négoce ni la propriété, même pour référence arbitraire.

    Alain Baudot-Visser ne s’autorise que la mission qui lui est confiée, de l’expertise jusqu’au négoce d’armes anciennes et pièces complémentaires et non la promulgation abusive.

    En tant que marchand d’armes anciennes, il lui est fondamental d’avoir une discrétion quand aux missions qui lui sont confiées par de grands collectionneurs. La divulgation de pièces qui lui sont acquises ou confiées fait toujours l’objet de la discrétion adéquate. Pour Alain Baudot-Visser, marchand d’armes anciennes, cette déontologie dans le cadre de son expertise d’armes anciennes et de prestige demeure fondamentale.

  • Les armes qu'elles soient blanches ou à feu, étaient conçues en fonction de leur utilité.

    Elles se distinguent en 2 catégories :

    • Les armes militaires, dites règlementaires
      • Les armes militaires règlementaires étaient fournies par les manufactures (Versailles, Charleville, Saint-Etienne, Tulle, Mutzig, Klingenthal, Soligen) qu'elles soient Nationale, Impériale ou Royale.

        Elles sont devenues recherchées car certaines étaient peu nombreuses.
      • Les armes civiles étaient fabriquées par des arquebusiers parisiens, provinciaux et étrangers. Les armes de prestige étaient, elles, usinées par de nombreux arquebusiers, parmi lesquels les plus prestigieux tels que Nicolas-Noël Boutet, au sein de la Manufacture de Versailles, Jean Le Page, Fatou, Pirmet, etc…

A propos de nous

Alain Baudot-Visser, expert agrée, fournisseur des musées nationaux et étrangers, fournisseur de la Présidence de la République. Armes anciennes de qualité, achats-vente-expertises.